2016, année des cinq sens pour le luxe

SHARE
/ 499 0
2016, année des cinq sens pour le luxe

Réinventer l’expérience client. Les marques du luxe prennent l’expression à la lettre et redessinent leurs boutiques pour faire vibrer les sens des consommateurs.

« Sensploration ». C’est par ce mot-valise d’un nouveau genre que les professionnels du retail désignent désormais la fièvre des cinq sens qui s’est emparée du luxe. Les marques rivalisent aujourd’hui d’imagination pour créer – bien plus qu’une expérience – une véritable immersion. Une immersion au cœur du point de vente dans laquelle tous les sens sont mis à contribution.

Tout commence avec le coup marketing de la marque de whisky Johnnie Walker. Avec l’aide du studio Bompas & Parr, l’enseigne met au point un « flavour conductor », sorte d’orgue d’un nouveau genre dont la musique, associée à des jeux de lumière, entend modifier la dégustation des whiskys pour en faire une véritable aventure sensorielle. Côté prêt-à-porter, Abercrombie & Fitch a été une des premières marques à exploiter les effets de la musique sur l’acte d’achat. Elle se base alors sur plusieurs études démontrant l’importance d’une musique rythmée pour stimuler le consommateur.

Peu à peu, des marques  du luxe s’y mettent, dont un grand nombre de restaurants haut de gamme. Certains vont jusqu’à projeter des images 3D directement dans les assiettes des convives. Et les points de vente s’y mettent aussi avec de subtils jeux sur les odeurs, notamment. L’objectif est clair : se distinguer encore plus du commerce en ligne pour faire du point de vente un voyage sensoriel inédit, une expérience inoubliable.

Pour en savoir plus, télécharger l’e-book

Cinq tendances qui définissent le marché du luxe